16 mai 2012

* A cause d'un songe

Au commencement, il n'y avait rien... Ou si peu de choses... Il y avait un songe, mais ce songe, comme il n'est pas aisé de le désigner sans le nommer, nous allons le nommer Bah. Comme tous les songes, celui-là, peut-on penser, était enfermé dans un crâne, mais à vrai dire, la chose n'est pas certaine. Que peut savoir de son songeur un songe ? Que peut-il même savoir de sa propre nature de songe ? Bah était un songe grandiose, exubérant. Il n'avait jamais assez de couleurs, jamais assez d'espace, jamais assez de sons, jamais assez... [Lire la suite]