24 août 2011

> Des chevaliers sans cheval...

La génération "trente ans environ" se souvient sans doute de quelques imbéciles aux armures porteuses d'une symbolique animale et particulièrement maniaques, lors des combats, de techniques aux noms évocateurs de constellations... Oui... Je sais... Ca n'était pas de la très haute mythologie, même s'il y était question d'une déesse Athéna et si quelque effort avait été fait pour opposer des puissances d'univers différents ou bien au contraire les amener à avoir des intérêts communs. De cette glorieuse époque, je ne me suis pas... [Lire la suite]

29 septembre 2010

Faust et compagnie

Le terme "sage", au moyen-âge (celui des romans, des fabliaux, des universités et des chevaliers), est à traduire par "savant". On n'image pas, alors, que celui qui détient la connaissance puisse ne pas être sage. L'étude des sciences ne peut que conduire à la sagesse de l'âme. C'est ainsi. Et c'est comme ça, même si, pour nous, ça peut sembler naïf... Il est, bien sûr, à cette époque, une sagesse très particulière, et qui est "hors catégorie". Je parle de celle des artistes, et principalement des... [Lire la suite]
15 août 2009

Fol clamé !

Petites méditations sur la Au XIII° siècle, pour qu'un individu soit considéré comme fou, il faut qu'il aie été publiquement "fol clamé", et pour cela, que deux personnes de bonne réputation se soient portées témoins que ledit individu n'a pas le sens commun et l'aie juré devant Dieu. Deux personnes, c'est très peu... Bien sûr, il y a la caution apportée par le fait de jurer devant Dieu, mais ça reste un statut qui peut vous tomber dessus assez facilement, quand même. Mais... Que signifie, au juste, être "fol clamé" ? Au... [Lire la suite]
23 mai 2009

Gwion, Gwydion etc.

Petites méditations sur la  Il est, dans la culture légendaire celte, une étrange permamence de l'importance donnée à la couleur or. Je pense ici au nain Gwyon, au druide Gwydion, au "chaudron d'or", etc. Faut-il y voir une obsession pour ledit métal précieux (parce que rare) ? Ca serait un peu primaire... Et ça n'expliquerait rien, même si j'ai souvent vu l'explication "l'or est précieux dans toutes les cultures, voire sacré, parce qu'il est rare et incorruptible, c'st à dire inoxydable". Explication, qui, déjà, se vaut,... [Lire la suite]
10 janvier 2009

La triple Eithne

Petites méditations sur la  Les triples déesses-mères sont assez nombreuses dans les légendes et la statuaire celtique. Parfois, le caractères triple du personnage n'est associé qu'à une partie de sa personne. Dans le cas d'Eithne (ou Etaine), c'est très clair: elle est on ne peut plus triple, de par ses incarnations successives qui, pourtant, ne sont que trois figures de la même déesse. On associe Etaine et Eithné, pourtant, au sein d'un même dictionnaire de mythologie, on trouve aisément de grosses discordances entre les... [Lire la suite]
06 décembre 2008

Il était trois petits enfants ...

Difficile de faire remonter le bon Saint Nicolas (cliquez ici pour avoir la chanson de Saint Nicolas) à "nos ancêtres les gaulois"... Même si son imagerie est, comme la leur, très marquée de ces jolies couleurs un peu trop tranchées que les imprimeurs d'autrefois employaient pour les feuilles que l'on vendait ici et là et qui égayaient les chaumières. Saint Nicolas c'est, bien sûr, le patron des enfants, dans les régions du nord et de l'est. C'est l'ancêtre du Père Noël et avec sa figure d'éternel voyageur, sa grande barbe blanche... [Lire la suite]
29 novembre 2008

Le Dagda, son chaudron, sa harpe, son maillet, etc.

Petites méditations sur la  Je présente ici un "dieu au maillet", figure assez importante de l'imagerie religieuse gallo-romaine. Le récipient, toujours présent, est parfois petit (c'est le cas ici), parfois grand et peut aussi bien être un tonneau (plutôt au nord de la Gaule) qu'une amphore (plutôt au sud). parfois ce dieu se nomme Jupiter-Sucellus (au nord), parfois c'est Jupiter-Silvanus (au sud et en Italie). Contrairement à la plupart des dieux gallo-romains, il n'a pas de parèdre (c'est un dieu... [Lire la suite]
15 novembre 2008

= Fou... Ou sage ?

Le goût du paradoxe est chose très celtique. Vous connaissez sûrement celui du fou et du sage... Le plus sage des fous, le plus fous des sages... Ouille ma tête! Pas facile de démêler ça. Non, je ne vais pas, ici, vous présenter un druide. Seulement un homme qui veut qu'on lui f... la paix. Personne ne l'accusera d'être un lâche. C'est le guerrier le plus vaillant de toute la Celtique (un seul concurrent éventuel, et c'est celui avec qui il est en train de parler). Une montagne de muscles réputée invincible... Mais un peu trop... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,