Texte-Apocalypse

Terriens, terriennes, votre flash-info de minuit, celui que vous attendez avec impatience parce que c'est avec lui qu'une nouvelle journée s'ajoute au compteur de votre abris.

Ne sortez pas, demain, sauf absolue nécessité occasionnée par un disfonctionnement du système d'aération. Les combats, d'hier et d'aujourd'hui ont rempli l'air de vapeurs acides très néfastes aux combinaisons de survie et en certains endroit, les virus lâchés la semaine dernière sont encore très actifs.

On aurait pu craindre pire. Il y a, en effet, eu des manipulations d'engins nucléaire chez trois des belligérants, mais il semble que ce n'était que dans le but de les nettoyer pour s'assurer de leur bon état de marche. Il serait effectivement fâcheux pour les images que nos reporters se feront un plaisir d'apporter à vos yeux ébahis, que le champignon atomique soit gâché par quelques moisissures. Cependant, étant donné les très nombreuses armes bactériologiques employées depuis deux mois, il serait préférable d'attendre un peu.

Deux belligérants ont, semble-t-il, sorti de leurs hangars des bombes à action sur le climat. Nos reporter ont réussi à savoir de l'une de ces armes qu'elle est destinée à agir sur la masse atmosphérique afin de déclencher une tornade. L'autre semble être à fort pouvoir refroidissant, mais nos reporters ont dû quitter les lieux sans rien savoir de précis. L'emploi plus ou moins simultané de ces deux armes est à craindre dans les heures ou les jours à venir, mais on ignore complètement quelles seront les cibles choisies.

L'incident du mois dernier, sur la station spatiale diplomatique n'a toujours pas été éclairci. Sept belligérants ont ce soir quitté la table des négociations. Quatre des autres proposent de régler la guerre par un tournoi de poker. L'un des généraux en présence étant un joueur remarquable, l'idée a été écartée presque à l'unanimité.

Augmentation assez nette, ces derniers temps, du prix des munitions pour armes de poing. On craint de voir se répandre l'usage du couteau dans les bagarres entre pillards. Redoublez donc de prudence quand vous vous rendez au ravitaillement.

Explosion d'une bombe ultra-calorique dans la fosse océanique Pacifique. On ignore qui a eu cette idée géniale, mais elle a réveillé une trentaine de volcans. Les combats se poursuivent, malgré les éruptions. Si vous habitez dans le secteur, nous vous conseillons de vous assurer que votre abri ne manque pas de réserves d'eau, de nourriture et de bonbonnes d'air respirable, car on craint des tsunamis. La caméra de nos reporters présents sur place ayant été endommagée par une pluie de cendres, nous ne pourrons vous fournir d'images quand cela se produira. Il est probable, cependant, qu'ils auront pour effet de faire temporairement cesser les hostilités dans ce secteur.

Nous apprenons également, et de source tout à fait sûre quoique confidentielle, que les arches d'évacuation interplanétaire doivent subir une révision supplémentaire, une grave avarie ayant été découverte à l'une d'entre elles. On parle de sabotage, mais la rumeur n'est pas confirmable, à cette heure. Les responsables du projet se sont refusés à tout commentaire sur le sujet, mais ont déclaré que tous les essais de mise en léthargie s'étant soldés par des réveils sans aucun dommage pour le patient, les arches seront bientôt chargées de leurs passagers.

Des émeutes ont eu lieu en début d'après-midi, près du point d'embarquement des navettes. On n'a pas encore dénombré les victimes. La société ARARAT a tenu à exprimer ses regrets concernant ces incidents et à réaffirmer bien net que la priorité d'embarquement a été donnée à des individus jeunes, en bonne santé, et de mentalité pacifique. A cela, des manifestants lui ont demandé s'il voyait un avenir à une planète où ne resteraient que les personnes désireuses de tout détruire.

Dans le même ordre d'idée, les groupes d'activistes qui ont, voilà six mois, pris d'assaut des arsenaux, dans la nuit anniversaire du commencement de la guerre, ont fait savoir que le démantèlement de certaines armes leur posant quelques difficultés, il serait bon que les habitants se préparent à une catastrophe importante. Elle surviendra, si elle doit survenir samedi vers six heures GMT. Il va de soit, a assuré le porte-parole de ce mouvement, que tout sera fait pour éviter cela. Le leader de ces gens a très gentiment accepté d'être notre invité pour une émission spéciale. Celle-ci se fera dans la journée de dimanche, à moins que les dirigeants de la chaîne ne soient d'ici-là parvenus à se mettre d'accord sur une autre tranche-horaire.

Les autorités militaires en négociation sur la station diplomatique se sont trouvées d'accord pour déclarer à nos reporters que c'était là un problème sans importance et pour refuser une place parmi eux à ces gens qui ne sont représentatifs d'aucun pays. Nous essaierons lors de notre émission de savoir quel est, devant cette déclaration, le ressenti de ce groupe qui n'a toujours pas indiqué par quel nom il convient de le désigner. Soyez devant vos écrans dimanche, midi GMT, pour découvrir le visage de l'individu qui a organisé, voilà six mois, la prise simultanée de treize des lieux les plus dangereusement armés du monde et pour apprendre les revendications qui sont les siennes et celles de ceux qui le suivent.

Terriens, terriennes, il est minuit GMT.

Il ne me reste qu'à vous souhaiter une bonne nuit, en espérant vous retrouver demain matin pour des informations plus détaillées. Notre site internet ne sera, cette nuit encore, pas mis à jour, pour des raisons techniques totalement indépendantes de notre volonté.

 *

En cliquant sur la bannière de cet article, vous trouverez d'autres contes et récits portant sur ce thème...

Allez, c'est fini.

Le pire, maintenant, ça va être de trouver un autre thème!!!

Bonne Apocalypse, tout le monde !