Il y a... Oh, bon sang ! Déjà sept ans ?Il y a donc sept ans... A l'époque où je visais plutôt à l'animation culturelle qu'au domaine artistique et où je n'avais pas encore rompu les ponts avec ma vocation d'origine, c'est à dire l'Histoire, la belle, celle avec un grand H, celle de la grande famille humaine et qu'il est beau de faire connaître, en ce temps-là, donc, j'ai participé à la mise en place du premier festival  Atakora Festafrika.

Quelque chose de vraiment inoubliable... J'ai participé aussi aux deux autres éditions. Il n'y en a plus eu ensuite. Mais ça reste ancré quelque part...

Pourquoi je parle de ça ?

Peut-être parce que la saison s'y prête... Peut-être parce que j'ai le vague à l'âme et les souvenirs qui reviennent.

gazelle

Ou alors, peut-être parce que chaque fois que je me connecte sur l'Arbre Celtique, je reste un moment pensive devant la mise en garde sur la première page à propos des tentatives éventuelles de propagande et tentatives de récupérations idéologiques.

Il est malheureusement bien vrai que les univers celtes n'ont pas que des amateurs du genre à faire la fête avec tout le monde. C'est fort regrettable. D'autant que l'hospilalité et la fête sont au coeur des cultures celtiques. Cela l'est encore plus si on considère que les celtes sont nés d'une succession d'acculturations.

Passons...

J'aurais bien aimé "décentrer" ce blog... Mais on est ce qu'on est. Je connais mieux certaines mythologies que d'autres. C'est donc autour de celles-là que je concentre mes articles, en allant quand je le peux faire des lancées plus avant dans d'autres univers.

Les oiseaux n'ont pas de frontière. Est-ce pour cela qu'ils sont messagers des dieux ?

*