Aujourd'hui est un jour pas comme les autres.

Si c'est votre anniversaire, vous êtes un chanceux... Ou un malchanceux. Question de point de vue. Chanceux, parce que votre prochain anniversaire ne sera qu'en 2016, là où celui de tous vos amis tombe l'an prochain. Vous vieillissez par conséquent plus lentement que n'importe qui et vous êtes donc chanceux. Malchanceux parce que comme votre prochain anniversaire ne tombe qu'en 2016 il vous faudra attendre quatre ans pour recevoir à nouveau des cadeaux, ce qui s'appele être malchanceux quand même.

Ca n'est pas bien évident, quand on regarde notre calendrier rempli de mois plus longs et de mois plus courts, mais l'année solaire compte 12 ou 13 cycles lunaires.

Si le calcul tombait juste, ça serait pile-poil super... Malheureusement, dans l'Antiquité, on en a fait l'expérience : ça ne tombe pas rond.

corbeaux

L'année tropique (année solaire) dure 365,242 190 517 jours

365 jours, 5 heures, 48 minutes, 45,2606 secondes.

Le mois lunaire synodique (intervalle entre deux pleines lunes) dure 29,530589 jours

Si on multiplie le mois synodique par 12, c'est trop court (354). Si on le mulyiplie par 13 c'est trop long (383).

Dès l'instant où, histoire de faciliter le calcul, on coupe la virgule du mois synodique, c'est déjà mieux. On arrive à 13 mois = 377 jours. Mais ça reste trop long. Si on arrondit à la virgule supérieure et qu'on multuplie par 12, on se retrouve avec 360 jours.

On entre en terrain connu, là... Cette histoire d'année de 360 jours répartis en 12 mois de 30 plus 5 jours étalés sur l'année, plus un jour qui traîne quelque part, ça s'explique aux enfants à l'école primaire.

Même je je comprenais pas pourquoi février il a que 28 jours alors que juillet et aout, qui se suivent, ils en ont 31 tous les deux, puisque la maîtresse, elle disait qu'y avait un mois long, un mois court, un mois long, etc. et même que ça se comptait sur les noeuds à la base des doigts.

Nous voici donc avec 360 jours plus un résidus à caler... Le début de ce résidus se cale comme on peut.

Mais il reste les poussières.

Le fameux "quart de journée" qui dépasse de l'année calendaire (laissez tomber les mois synodiques, on a plus besoin d'eux) et qui pourtant fait une fois pour toutes partie de l'année solaire.

Tous les quatre ans, ou presque (une fois de temps en temps, l'année bissextile n'a pas lieu, parce qu'en fait ça ne fait pas exactement un quart)... Une fois tous les quatre ans, y'a des petits vei,ards et des petits malchanceux qui naissent un jour qui n'a lieu que tous les 4 ans.

*

*

Je dédie cet article à quelqu'un que j'ai croisé au temps de mes études...

Bon anniversaire !

Et à tous ceux qui sont dans son cas...