Le calendrier celtique place dans la nuit du 1 au 2 février le passage de la déesse Brigitte au-dessus du monde, auquel elle ramène la vie... Le printemps se prépare.

Aux premiers temps chrétiens, on allume des chandelles bénies.

Une inventions du pape Gélase, ça... Qui eut aussi la belle initiative de faire distribuer des crèpes aux pélerins arrivant à Rome (ça creuse la route).

C'est que, mine de rien, fallait lutter contre les rituels païens de la période des februaliae... Et ça n'était pas une mince affaire.

Il en a résulté une christanisation de cette période de purification, à commencer par la date qui en marque le début.

Pourquoi "joyeuses crèpes mais pas trop" ? Hé bien... Parce que ceci est une fête de purification... Chez les chrétiens comme chez les païens.

Officiellement, la fête fut instaurée comme étant celle des relevailles de la Vierge (le moment où elle se décide enfin à sortir de l'étable où elle a accouché, si vous préférez, pour remettre le nez dehors).

Que dire encore ?

Peut-être que, à partir du moment où se prit l'habitude de faire des crèche, le jour des "relevailles" fut celui de démonter ladite crèche... Bon prétexte pour faire une décoration de crèche complexe et la laisser longtemps !

Et maintenant, bonnes crèpes !

 

Edit = j'ai éditéle début du post... Pas dans mes souliers, peut-être un peu fatiguée par la mise à jour du site, allez savoir, je 'étais trompée de nuit et avais inscrit nuit du "2 au 3"... Pas grave, on en est pas à ça près. C'est comme le Père Noël. Ca serait étonnant que cete brave dame réussisse à faire sa tournée en 24 heures top-chrono !