30 avril - 1° mai. Nuit de Belteine.

Elle revient tous les ans, et par la même occasion, cet article aussi. Enfin, presque, pour l'article, parce que, quand même, j'essaye de varier.

Même en ce moment où, à l'évidence, le blog stagne.

Et d'ailleurs, puisque Belteine est une fête du renouveau, il est peut-être temps que je m'inquiète de redonner un nouveau feu à ce fichu blog... Mais c'est une autre histoire.

Belteine, c'est bien connu, est une fête du feu.

J'ai un peu l'impression de dire une évidence, là, surtout avec le temps orageux qu'il y a dehors.

Je supporte mal le temps d'orage... Enfin bref, je ne commande pas aux éléments, il faut donc bien que je fasse avec. Et tant pis si l'air est électrique et lourd. C'est comme ça.

Que reste-t-il de Belteine de nos jours ?

2010-04-30

Quand j'étais enfant, il en restait les arbres de mai, et les farces de la nuit de mai. Mais c'était à la campagne. Ce genre de traditions certes un peu turbulentes mais sympathiques s'est laissé oublié dans le monde moderne. D'autres ont pris la place, comme les matches de foot regardés à la télé... Ou le défilé unitaire du 1° mai, qui n'a, malgré la date, pas grand rapport avec l'ancienne fête.

Pas grand rapport ? Le muguet, peut-être... Car après tout, il y a de vieilles traditions, très vieilles, et de vieilles expressions, qui tournent autour du muguet. A étudier... A voir... A réfléchir...

Et à l'année prochaine !

Heu non...

Avant ça, quand même.