Petites méditations sur la 

Je ne suis pas bien sûre d'avoir sur le "Chaudron d'Or" une vision rentrant dans celles des spécialistes et je ne suis pas bien sûre de savoir l'exprimer clairement non plus.

Prenons les choses dans l'ordre et étalons quelques données iisues de mes lectures mythologiques :

- Le Chaudron est associé au Dagda, à Cerridwen, à Sucellus et semble lié à la Connaissance de l'Univers.

- Le "Dis Pater" est assimilé aux dieux celestes et à leur puissance mais en fait, de lui, on ne sait vraiment que l'idée que les gaulois disaient en être issus.

- La première des trois Etaine est fille de "l'Indifférencié"

- Le Chaudron de Gundrestrup montre un dieu plongeant des hommes dans un récipient

- Le roman du chevalier au Lion parle d'une fontaine froide et bouillonnante à la fois.

J'ai encore beaucoup à lire... A cette heure, j'ai surtout lu des ouvrages et des dicos de mythologie. Peu de textes intégré (commencé quand même). Cependant, je me trouve, à prpos du Chaudron d'Or, avec un problème :

1° hypothèse (je suis l'opinion qu'on trouve communément) : le Chaudron est bien un objet possédé par le dieu celeste et sage ou la déeesse, et il est lié à la Connaissance et à l'énergie vitale.

2° hypothèse (je n'ai jamais lu ça nulle part, si vous connaissez un auteur qui est de cet avis, indiquez-moi le livre!) : le Chaudron désigne le "vide" (terme impropre) originel.

"Ce vide dans le vase en permet l'usage" (Lao Tseu) Non, je n'ai pas l'intention de vous parler de taoïsme, rassurez-vous... Ici, le "vide" est l'intérieur du chaudron. Son extérieur, sa paroi, on s'en fiche. On va les laisser de côté. Son intérieur, quel est-il ?

"le primordial Apsou de qui naîtront les dieux, la génitrice Tiamat qui les enfantera tous, mêlaient en un seul toutes leurs eaux" (Mythologie babylonienne) Comment ça, j'oublie mes celtes quelque part ?

Trouvez que je délire si vous voulez, mais cet "Indifférencié" évoqué par JM Thibaux à propos de la première Etaine, j'ai envie de lui attribuer le fameux titre de "Dis Pater" (Père des Dieux). Je l'imagine assez comme un mélange d'éléments de natures complètements opposées: les ténèbres et la lumières, le chaud et le froid... Ca n'est pas le mélange Apsou-Tiamat (eau douce et eau salée). D'où je sors ça ? J'en sais trop rien, en fait. Réflexion sur les dualités celtes, ces oppositions sans cesses intimement mêlées, comme dans le bouddhisme. J'en ai tirée cette idée de magma originel qu'on peut supposer agité de petits bouillonnements d'énergie, jusqu'à ce que l'un d'entre eux, plus puissant, fasse naître les dieux et le monde (Chic, voilà le Big Bang!).

Dès lors, que viendrait faire le chaudron dans l'iconographie de Sucellus et dans la légende de Ceridwen ? Ca peut être une assimilation qui se serait fait avec le temps (tenons compte de l'évolution des cultures) ou bien (je suis plutôt séduite par ça mais ça ne repose pas sur grand-chose) ça peut être une question de gardiennage de la puissance représentée par ledit Chaudron.

Les mythes d'origines sont remplis d'histoires de dieux qui cherchent à détruire ou contrôler la puissance qui les a fait naître... Pourquoi les celtes aurait-ils été épargnés? Mais dur de savoir quoi... En tous cas, avec ce que je connais de mythologie celte !

Revenons à l'idée commune, celle du Chaudron magique qui renferme la Connaissance de l'Univers et l'énergie Vitale... On n'est pas bien loin de mes élucubrations, vous admettrez, puisque je fais du Chaudron l'Univers même et la force suceptible de l'animer.

Ceci dit... Pour rester sur des choses qu'on sait avec certitude, que peut-on en dire, de ce Chaudron ? Il sert, par exemple, dans telle ou telle légende, à fabriquer une potion ou un plat qui donne la Connaissance (mais n'en profite pas toujours qui croit).Si, comme il me semble, la Fontaine de Barenton en est un avatar, il contrôle les forces cosmiques de l'orage et de la pluie. On a vu dans la scène du Chaudron de Gundestrup l'idée qu'il servait à rendre la vie. J'y vois plutôt l'idée que c'est par lui que les âmes transmigrent d'un corps à un autre (animal, végétal ou minéral, car je suis de ceux qui pensent que dans le monde celte, tout est susceptible d'abriter un "esprit", ainsi que c'est le cas les croyances animistes), mais c'est un peu la même chose.

*

Cliquez ICI pour voir l'article du 29 novembre 08, sur le Dagda.

Cliquez ICI pour voir l'article du 13 décembre 08 sur le Graal, le chaudron etc.

*

Si vous avez aimé, vous pouvez voter sur