Petites méditations sur la 

Les triples déesses-mères sont assez nombreuses dans les légendes et la statuaire celtique.

Parfois, le caractères triple du personnage n'est associé qu'à une partie de sa personne. Dans le cas d'Eithne (ou Etaine), c'est très clair: elle est on ne peut plus triple, de par ses incarnations successives qui, pourtant, ne sont que trois figures de la même déesse.

On associe Etaine et Eithné, pourtant, au sein d'un même dictionnaire de mythologie, on trouve aisément de grosses discordances entre les deux. Je vous prie donc de m'excuser si cet article est un peu décousu et tremblottant.

2009-01-10-a

 

La première Etaine est fille de l' Indifférencié, sorte de magma énergétique originel, à la fois première matière et première énergie. Epouse de Mider parmi les dieux et du roi Eochaid parmi les hommes. Elle est mère de la seconde Etaine.

On associe également Eihne à Lug, il prend alors la place du Dagda, dans l'histoire. Au reste, ce sont tous les deux des dieux célestes maniant la foudre...

La seconde Etaine est la plus belle fille qui aie jamais vécu et cela n'a pas été que pour son bonheur. Son histoire est liée à une suite de transformations ayant pour but d'échapper à Fuammach, épouse de Mider et jalouse d'elle, Mider étant (encore) amoureux d'elle (oui, je sais, on voit déjà se profiler un joli méli-mélo). Au terme de ces transformations (ça a tout de même duré mille ans), l'insecte qu'elle est devenue tombe dans la coupe d'une femme qui mettra au monde la troisième Etaine.

La troisième Etaine... Là, je ne sais pas qoi écrire. Les grimoires en collections poche que j'ai sous la main me disent des choses qui ne m'ont pas l'air de concorder. Ici, elle est l'incarnation de la souveraineté (ça m'a l'air de se tenir) et épouse le dieu du Monde Invisible (j'en connais plusieurs), ici, elle se change en cygne pour partir en compagnie de Mider (l'auteur est sérieux, mais j'ai quand même un doute, là. Quelque chose m'échappe)

2009-01-10-b

Venons-en à Eithne... D'elle, on la dit parfois triple, mais sans préciser, au juste, en quoi. Par contre, elle est non seulement l'épouse de Mider, dieu de la guerre et frère du Dagda, dieu sage, mais encore amante du Dagda (veuillez, je vous prie, faire sortir de cet article les enfants et les esprits puritains...)

C'est quand même déjà un shéma plus simple, vous l'admettrez... Et il est tentant de voir en Eochaid une forme humaine du Dagda. Notons que ledit Dagda est parfois doté du titre d'Eochu (grand roi).

Semblerait que l'histoire ne se termine pas pareil dans les deux cas ...

 

Oui et non, car vous le pensez bien, les amours du Dagda et d'Eithne ne passent pas comme une lettre à la poste. La pauvre déesse est jouée (comme un vulgaire tas de pièces de monnaie) aux dames et gagnée par l'un, et pour finir sera enlevée par l'autre. Quelle vie !

2009-01-10-c

Il y a peu, j'ai évoqué les harpes. Celle du Dagda se nomme Uaithne et a le pouvoir de chanter seule trois airs auxquels nul ne résiste. Un qui fait pleurer, un qui fait rire, un qui endort. Son nom veut dire "Harmonie", d'après JM Thibaud.

Dur de ne pas faire un rapprochement entre la triple Eithné / Etaine et cette harpe qui porte le même nom.

 

Dès lors, l'harmonie, que le dieu sage a gagnée sur le dieu "chaotique" et qui est gardée par lui... Est en fin de cycle reprise par son rival.

2009-01-10-d

On désigne aussi, parfois, Eithne comme déesse de la Connaissance, et du fait de son lien avec le Dagda, d'une part, et d'autre part parce que l'harmonie dépend pour beaucoup de la façon dont on apréhende les choses, ça n'est pas faux.

Parait-il que Eithne prenait forme d'une chouette... Ah bon ? Ca m'en rappelle une autre, ça.

Il y a bien sûr Henwen, qui est aussi "dame des Connaissances", mais il peut s'agir d'un autre aspect de la même déesse ou d'une variante mythologique dans le temps ou les lieux...

J'ai écrit le conte "la Chouette" en 2001, avec la sensation d'un point commun entre Athéna et Eithne. Je me demande à présent si ce point commun n'est pas une construction des celtes philhéllènes ou des gallo-romains (si pas après : sait-on jamais, avec ces sources transcrites tardivement par écrit?).

Se pose alors la question, qui se posera souvent, de ce qui est celte et de ce qui ne l'est pas, car enfin, une culture vit par les apports qu'elle intègre !  Vu toutes les cultures qu'ont recontrés les celtes (les différents celtes) dans leurs périples, ça en fait, des influences...

Je garde donc cette histoire de chouette...

En plus, je ne suis pas sûre que les grecs, indo-européens, eux aussi, n'avaient pas de très anciens points communs mythologiques avec les celtes. Mais ça serait trop long d'en parler ici, et en plus, le seul rapport avec Eithne, c'est que ça exclut d'exclure un lien entre elle et Athéna. Rien que le nom, d'ailleurs...

 

*
Liens internes =

Cliquez ICI pour voir l'article sur le Dagda.

Cliquez ICI pour voir l'article sur les harpes.

Cliquez ICI pour voir le conte "la Chouette".

Cliquez ICI pour voir l'article sur la Pomme et le Chêne.

Liens externes =

Nuit de la chouette, en mars 2009 : Cliquez ICI.

La chouette dans différentes cultures = cliquez ICI.
*

Les dessins présentés sur ce blog sont souvent très aggrandis. C'est le cas, ici des deux images couleur...

*

*

*

*

Pleine Lune = 11 janvier.