31 octobre 2008

L'Amour et la Mort

Petites méditations sur la Le thème, dans les romans du Moyen-Age, est d'autant plus traité qu'il donne lieu à un jeu de mot facile pour les poètes, "amour se disant alors "amor". Dans les romans courtois, l'amour a quelque chose d'une mort (avec accession au paradis s'entend), en effet, quand ça n'est pas tout simplement une religion (dont le dieu serait Amour et l'autel la dame). Cela vient sans doute de la complexité qu'il y a à résoudre la question de la victoire de l'un sur l'autre (de la Mort sur l'Amour ou de l'Amour sur... [Lire la suite]

30 octobre 2008

> Arskaron

Arskaron est illustrateur à Sombres Royaumes où je suis chroniqueuse (faut-il mettre la phrase au futur, SR étant encore en construction, ou la garder ainsi?). Ce pseudo le désigne comme scribe de la Mort. Une mission de grande ampleur, mais qui ne l'effraye pas. Vous pouvez visiter son blog en cliquant ici (descendez au 15 janvier 08 sur son blog et vous aurez le sujet de cet article sur le mien) Sous le nom de Julien Seror, il s'apprête à publier son premier ouvrage en tant qu'illustrateur : Manco Capac, fils du soleil, aux... [Lire la suite]
29 octobre 2008

-- Ovnantik

Tel est le nom que j'ai donné à cette photo...   Mon père, lui, en la voyant, l'a appellée "Bombardement sur Louksor". Non, ça n'est pas un trucage (juré-craché).     Et non, ça n'est pas un OVNI (juré-craché aussi). Juste une photo un peu bizarre. Elle a été prise voilà quelques années. j'étais encore en "mode argentique" et ça se voit. Le scann' n'a pas la définition d'une photo numérique...  Mais je ne crois pas que ça soit bien important. D'autant que dans ce type de photo, un peu de flou,... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 octobre 2008

= Grisandole

Ce strip fait partie de la première page de l'épisode GRISANDOLE (habituez-vous aux majuscules, parce que les titres des épisodes seront toujours écrits ainsi). Grisandole (pas l'épisode, le personnage), c'est elle. La fille en tunique bleue et broigne bien ajustée, avec une épée au coté, dont on devine la poignée qui émerge au-dessus du parchemin oublié sur la page. Elle est fille de Boibdh, guerrière dont on est sans nouvelle depuis très longtemps mais qui a laissé grande réputation, et de Roalned, qui a également grande... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 17:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 octobre 2008

* La botte et le diable

Bandit de profession, un homme, mourrant et craignant le diabble, demanda à son fils de faire le guet près de sa tombe, trois nuits durant. C'est déjà bien assez que de mourir de maladie, à qui a passé sa vie à courrir les chemins. Voilà donc le fils du bandit (bandit lui-même) qui s'installe avec son grand couteau sous son manteau, près de la tombe fraîchement creusée et qu'on avait pas encore fini de reboucher. Le fossoyeur, le voyant assis là, s'inquiète, et vient s'asseoir sur une tombe toute proche, sa pelle près de lui.... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 octobre 2008

SAMAIN = s'ouvrent les portes d'Outre-Monde ...

  Le temps des celtes se mesure en nuits, et non en jours. Pour cette raison, il parler du "jour du Samain" n'a pas de sens, si on s'en tient au sens précis du terme.Mais le Samain, en général, dure au minimum trois nuits, car il y a "la nuit avant le Samain", "la nuit de Samain" et "la nuit après le Samain", ce qui inclut dans la fête deux journées de Samain : avant et après la nuit magique. Ce décompte triple des dates n'est pas particulier au Samain, ni même aux dates du calendrier où Monde Visible et Monde Invisible se... [Lire la suite]

18 octobre 2008

* Le livre et la mer

Il y avait en ce temps-là et dans ce village-là, ou plus exactement, dans une vieille demeure un peu à l'écart du village, un magicien qu'on disait être très puissant. Comme tous les magiciens, celui-là avait un apprenti et comme tous les apprentis de magiciens, celui-là était fort curieux et parfois un peu étourdi. Sans cela, vous vous en doutez, il n'y aurait plus matière à raconter la plus petite histoire. Or, il a une histoire à raconter, de ce magicien et de cet apprenti, car ce magicien avait donné ordre à son apprenti de... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 octobre 2008

= Le lignage d'Armorique

Depuis Chrétien de Troyes, la tradition arthurienne comporte, face à Arthur, roi breton, un prince armoricain déchu et surnommé Lancelot (Ancel = Serviteur) en raison de son dévouement pour la reine Guenièvre. Il aurait été dommage de contourner le personnage... Donc, j'ai un Lancelot. Chrétien de Troyes ayant légitimé le prénom "Galaad" porté par ledit personnage (et son fils) du fait qu'il soit natif de Gaule (hem?) le mien se nomme Galatos. Lancelot étant en fait un diminutif ("petit serviteur" ou "jeune serviteur") j'ai ramené le... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 octobre 2008

- A l'eau ouigne ?

(ou presque, pour cette fois) Allô Oui ?Allô Quoi ? Allô Ouigne ?Céquiquiougne ô téléphone ? Ah bon... C'est personne ? C'est un fantôme ? Mais ce fantôme ? C'est le fantôme de qui ?Ah bon ? C'est le fantôme d'une citrouille enragée ?Ben mince alors...Nous v'là dans de beaux suaires. Bon...Nous voilà à cette période de l'année qui, autrefois, était celle où on menait les porcs à la glandée sous les chênes (j'imagine que les gamins, en les surveillant, devaient rêvasser un peu aux bons repas que ça promettait pour l'hiver,... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 octobre 2008

Autour d'un dragon...

Lui, c'est Louis de Rotalan. Son grand-père est né  "Outremer", comme on dit en ce temps-là. Il est noble, oui... Mais en un temps où la courtoisie et les héros sont de préférence blonds comme les anges sont à la mode, vous constaterez qu'il est lon d'avoir la gueule de l'empoi. Même dans un château où tout le monde pratique la magie (noire, blanche, verte, rouge ou ténébreuse...), c'est pas de pot (ou de peau), vous admettrez. Elle, c'est Ancelune. En ce temps-là, on ne dit pas encore "roturier", et le... [Lire la suite]